Bulle linguistique numéro 14 présentée par Diane Gousse

La périphrase : pour dire autrement!

Une périphrase fait appel à l’imagination et nomme une réalité par plusieurs mots afin de créer une image.

Nous utilisons la périphrase pour varier notre façon de nous exprimer.

Ce moyen sert à embellir ou à atténuer le propos, mais surtout à dire autrement pour éviter les répétitions.

Exemples de lieux :

  • la Vieille Capitale (Québec)
  • la Ville Lumière (Paris)
  • la Ville Reine (Toronto)
  • la Ville éternelle (Rome)
  • la Reine de l’Estrie (Sherbrooke)
  • le Nouveau Monde (l’Amérique)
  • le Vieux Continent (l’Europe)
  • la Belle Province (le Québec)

Voici d’autres exemples :

  • le septième art (le cinéma)
  • l’auteur de Moi, mes souliers (Félix Leclerc)
  • la langue de Molière (le français)
  • la langue de Shakespeare (l’anglais)
  • la langue de Goethe (l’allemand)

… et encore d’autres :

  • les miroirs de l’âme (les yeux)
  • le plancher des vaches (la terre)
  • les forces de l’ordre (les policiers)
  • le petit écran (la télévision)

… et bien d’autres! À vous d’en inventer!