Une invitation à un Grand rendez-vous de la Francophonie

  Nous sommes très heureux de vous annoncer notre association avec la Fondation Paul Gérin-Lajoie dans le cadre de La Dictée de la francophonie, qui aura lieu le 20 mars prochain, à midi. (suite…)

41. Personne

Bulle linguistique No 41

Personne

  Nous attirons votre attention sur une double négation qui risque de s’installer tant à l’oral qu’à l’écrit.
  • Il n’y a pas personne dans la salle. (le pas est superflu)
  • Pas personne n’est venu à la conférence. (idem.)
Dans une phrase négative, le mot « personne » signifie aucun être humain, nul, et requiert le « ne » Il serait plus juste de dire ou d’écrire :
  • Il n’y a personne dans la salle.[1]
  • Personne n’est venu à la conférence.[2]
Le mot personne ne s’accompagne jamais de pas. Mais attention : Le mot personne porte aussi le sens de quiconque. Et le ne est absent.  

Personne (nom féminin)

  • Elle a quitté la soirée sans que personne soit informée.
  • Cet athlète plonge mieux que personne.
La prochaine fois que vous entendrez ou que vous lirez : Il n’y a pas personne, cette bulle vous reviendra en mémoire! [1] À l’oral, le ne peut disparaître. [2] Observez l’absence d’accord, car personne = pronom indéfini neutre.      

40. Grâce à et À cause de

Bulle linguistique no. 40

Grâce à et À cause de

  Un lecteur me soulignait l’emploi parfois imprécis de ces deux locutions. En effet, elles diffèrent d’utilisation selon le contexte, même si toutes les deux signifient : « qui produit un résultat ». Voici quelques précisions.

Grâce à

Cette locution signifie que le résultat produit est « heureux ». Grâce à porte le sens de « au moyen de », « à l’aide de quelqu’un ou de quelque chose ». Exemples
  • Grâce à votre vigilance, vous avez pris le train à temps.
  • Tu as réussi cet examen grâce à ta persévérance.
  • Les consultations sur la réduction du plastique ont abouti grâce aux écologistes.
 

À cause de

De façon générale, cette locution signifie « en considération de », « en raison de », « par la faute de ». « À cause de » produit un résultat regrettable ou malheureux. Exemples
  • À cause de la tempête de neige, les bureaux et les écoles ont dû fermer leurs portes.
  • Vous n’avez pas réussi l’examen de conduite à cause de votre méconnaissance du Code de la route.
  • Les gouvernements adoptent de nouvelles mesures fiscales à cause du déclin démographique.
À retenir : À cause de = résultat malheureux Grâce à = résultat heureux  

Un peu d’histoire régionale

Au XXe siècle, la locution à cause signifiait pourquoi? Elle était connue partout au Québec. Si vous visitez les régions de Charlevoix et du Saguenay-Lac-Saint-Jean, vous l’entendrez à certaines occasions. Elle nous provient de France et nous la retrouvons aussi en Suisse romande. Exemples du régionalisme :
  • À cause vous dites cela? (Pour quelle raison?)
  • À cause n’aimez-vous pas la tourtière? (Idem.)
 

39. Affirmation ou Négation

Bulle linguistique no. 39

Affirmation ou Négation

҉ Avez-vous déjà observé la fréquence de la phrase négative tant à l’oral qu’à l’écrit? L’effet de la négation accentue l’interdiction, le refus, sans nommer l’action attendue. « Ne mettez pas vos bottes sur le tapis » ne dit pas où les déposer. Si nous visons l’efficacité de nos communications, il nous incombe de préciser nos attentes. Nous pourrions transformer la phrase par : « Laissez vos bottes à l’entrée. » Cependant, nous convenons que la négation s’impose, dans certains contextes, pour insister sur l’interdit. Mais, dans la mesure du possible, nous suggérons d’éviter la phrase négative.  

Exemples :

  Ne pas tenir sa promesse. Manquer à sa promesse.   Ne pas observer un règlement. Enfreindre, transgresser un règlement.   N’appuyez pas sur le bouton. Interdit d’appuyer sur le bouton.   Ne pas accorder une permission. Refuser une permission.   Voici un autre moyen de contrer la phrase négative : le recours aux préfixes in, , dis présente une option, malgré une certaine nuance.  

Exemples :

  N’est pas utile. Est inutile.   N’est pas plaisant. Est déplaisant.   Ne pas dire quelque chose. Dissimuler quelque chose.   Nous avons souvent le choix entre la négation et l’affirmation. À nous de choisir!