BULLE LINGUISTIQUE NUMÉRO 7 PRÉSENTÉE PAR DIANE GOUSSE

L’affrication décrit l’accent québécois. Une langue parlée prend la couleur du territoire, c’est-à-dire qu’elle développe ses particularités : certains accents apparaissent, de nouveaux mots nomment la réalité, voire des syntaxes particulières.
Nous attirons votre attention sur une situation phonétique propre au français québécois.

Observons le graphique :

Tous les mots aux sonorités – ti – tu – di – du – insèrent un « s » ou un « z ». Cette prononciation, typique à l’accent québécois, s’appelle l’affrication.

À la prononciation de certains mots, une friction ou un glissement de la langue produit un « s » ou un « z »

Faites le test.  Prononcez les mots suivants et observez le résultat :

petit                dire

du                    induire

tirade              aujourd’hui

tuile

Puis, lisez cette phrase à voix haute : « Tu as perdu le diamant du bijoutier. »

Ainsi, la prochaine fois que vous entendrez le mot « affrication », vous saurez que la personne parle le français québécois.