Monsieur Dany Laferrière,
auteur et membre de l’Académie française

Monsieur Maxime Laporte,
avocat et président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal

Madame Francine Séguin,
professeure émérite, HEC Montréal

Monsieur Marc Laurendeau,
humoriste, acteur, journaliste, professeur et animateur de radio et de télévision

Monsieur Michel Lamontagne,
administrateur de sociétés et consultant

Monsieur Robert Ladouceur,
directeur général d’InnoHub La Centrale

Madame Marie-Anne Alepin,
comédienne, productrice et metteure en scène

Madame France Langlais,
organisatrice d’événements

Monsieur André Vincent,
président et directeur général, Assomption Vie

Dany Laferrière

Président  d’honneur

Le 12 décembre 2013, Dany Laferrière est élu à l’Académie française, au fauteuil d’Hector Bianciotti (2e fauteuil). Son élection constitue un évènement majeur dans les annales littéraires.

Né à Port-au-Prince, Dany Laferrière passe son enfance avec sa grand-mère Da à Petit-Goâve. À dix-neuf ans, il commence à travailler pour l’hebdomadaire Le Petit Samedi Soir et signe des portraits de peintres dans Le Nouvelliste. Il part pour le Québec en 1976, fuyant la dictature des Duvalier à la suite de l’assassinat de son ami Gasner Raymond.

À Montréal, il se lance dans l’écriture avec un premier roman-choc Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer (1985). En 2009, il est lauréat du Prix Médicis pour L’Énigme du retour. Depuis, Laferrière a construit une œuvre patiente et puissante qui consiste à mêler avec grâce fiction et réflexion. Pour le cinéma, il scénarise et réalise plusieurs films. Pour les enfants, il publie une trilogie inspirée de L’odeur du café, dont le célèbre album illustré Je suis fou de Vava. Nommé successivement Officier de l’Ordre national du Québec, Officier de l’Ordre du Canada, Commandeur des Arts et des Lettres et Commandeur de la Légion d’honneur, il publie au Québec en 2015 Tout ce qu’on ne te dira pas, Mongo, une lettre d’amour de 300 pages au Québec et reçoit le prix de littérature Ludger-Duvernay, décerné par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. En 2018 paraît Autoportrait de Paris avec chat, un livre de 320 pages entièrement dessiné à la main et considéré par la presse comme le livre le plus fou et le plus libre de ces dernières décennies.

Entre 1985 et 2018, Dany Laferrière a publié 30 livres. Traduite en plus de 15 langues dont le coréen, le japonais et l’allemand, l’œuvre de Dany Laferrière rayonne dans le monde.

Maxime Laporte

Président

Avocat constitutionnaliste, communicateur et musicien, Maxime Laporte devient à 26 ans, en 2014, le 80e président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal(SSJBM) – le plus jeune à avoir exercé cette fonction dans toute l’histoire de cette institution fondée en 1834.

Il a notamment été président du Comité de la Fête nationale, du Mouvement Québec français et vice-président du Mouvement national des Québécoises et Québécois, en plus d’être membre de nombreux autres conseils d’administration.

Président fondateur de la Fondation pour la langue française, il est aussi à l’origine d’une délégation québécoise de la SSJB en Haïti et du projet culturel La Minerve – Arts et culture qui verra le jour en 2018.

Il a agi comme observateur international lors du référendum du 1er octobre 2017 en Catalogne. Il a prononcé nombre de discours et conférences sur des questions politiques, historiques et constitutionnelles reliées à la langue et à l’autodétermination des peuples, tant ici qu’à l’étranger.

Francine Séguin

Première vice-présidente, campagne de financement

Francine Séguin détient un doctorat de Harvard University. Elle a été professeure de stratégie à HEC Montréal de 1974 à 2009. Durant cette période, elle a dirigé la revue Gestion (1986-1993) et le Service de l’enseignement du management (1993-1999). Elle a obtenu en 2004 le Grand Prix de la pédagogie pour l’ensemble de sa carrière. Elle a été nommée professeure émérite en 2015.

Elle a été membre du Conseil des universités, membre du Comité d’experts sur la réforme de la Sécurité du revenu au Québec, et elle a présidé l’Observatoire de la culture et des communications du Gouvernement du Québec (2002-2007). Elle a siégé sur plusieurs conseils d’administration, dont les Fonds mutuels Viking-La Laurentienne (1988-1997) et le Centre d’entreprise de mode du YMCA (1993-1997). Elle a été membre du Conseil d’administration, du Comité exécutif et présidente du Comité des ressources humaines de l’École nationale d’administration publique (2002-2014). Elle a été membre et présidente du Comité d’éthique des enseignants de HEC Montréal (2014-2017). Elle préside actuellement le Conseil d’administration de l’Association des retraités de HEC Montréal et le Conseil d’administration de la Clinique sociale de psychanalyse de Montréal.

Francine Séguin a également travaillé comme consultante, surtout dans les secteurs public, parapublic et associatif. Elle a été impliquée dans plusieurs projets internationaux en Afrique, en tant que formatrice, gestionnaire de projet, évaluatrice et responsable pédagogique

Elle a publié de nombreux livres et articles en théories des organisations et en stratégie d’entreprise dont Le management stratégique : de l’analyse à l’action, livre pour lequel elle et ses 2 co-auteurs ont obtenu le Grand Prix du livre d’affaires 2009.

Marc Laurendeau

Deuxième vice-président, allocation des fonds

Journaliste depuis 45 ans, détenteur d’une formation d’avocat et d’une maîtrise en science politique, Marc Laurendeau a vécu une carrière médiatique très diversifiée, successivement comme humoriste, analyste dans la presse écrite, animateur et intervieweur à la radio et à la télévision puis professeur de journalisme. Pendant ses études universitaires, il entame au sein du groupe Les Cyniques, dont il est l’âme fondatrice, une carrière de scène. Ce redoutable quatuor, par son humour audacieux et libérateur, aura inspiré l’humour québécois contemporain, le temps de onze années fulgurantes et décapantes (de 1961 à 1972) en diapason avec la Révolution tranquille

Entré au quotidien Montréal-Matin en 1973, il en devient l’éditorialiste en chef de 1975 à 1979 puis chroniqueur et analyste politique au quotidien La Presse (globalement de 1978 à 1988). Sur les écrans de télévision, pendant les mêmes années, à TVA puis à Télé-Québec, il agit comme intervieweur et animateur d’affaires publiques. À partir de 1988, Marc Laurendeau a présenté pendant 22 ans, chaque matin de semaine, au micro de la radio de Radio-Canada, la revue de presse nationale et internationale. Un record absolu. Depuis 1995, il enseigne le journalisme à l’Université de Montréal dans le cadre du cours Analyse de l’actualité. Dans cette fonction, Marc Laurendeau a reçu, en 2005, le prix annuel d’excellence décerné par sa faculté pour la qualité de son enseignement.

Il collabore toujours avec la Société Radio-Canada, notamment pour des documentaires. Son mémoire de maîtrise, portant sur le Front de libération du Québec, a été publié en 1975 et réédité en 1990 chez Boréal sous le titre Les Québécois violents. Mari de la journaliste Anne-Marie Dussault, Marc Laurendeau a été nommé chevalier de l’Ordre national du Québec pour sa longue et fructueuse carrière.

Michel Lamontagne

Michel Lamontagne

Secrétaire

Michel Lamontagne est fiscaliste de formation, membre du Barreau du Québec (LL.L), diplômé du Collège des administrateurs du Québec et administrateur de société certifié (ASC/C.Dir.).

Il œuvre principalement comme administrateur de sociétés auprès d’entreprises publiques, parapubliques, privées et philanthropiques, dans le domaine des institutions financières, de la santé, de l’environnement, des technologies médicales et de l’information, de la gouvernance et des dons planifiés.

Il a toujours mené sa carrière professionnelle de pair avec une implication communautaire active dans les domaines touchant principalement les groupements d’affaires, la philanthropie, les jeunes, les familles défavorisées et les arts.

 

Robert Ladouceur

Trésorier

Directeur du nouvel incubateur InnoHub La Centrale, initié par le Centre local de développement économique Les Moulins qui dessert Terrebonne et Mascouche et par la Municipalité régionale de comté des Moulins, il a précédemment occupé les postes de directeur général du Conseil du bâtiment durable du Québec et de commissaire aux TIC, à la culture et à l’innovation à la Ville de Montréal.

Diplômé du baccalauréat en administration des affaires de l’UQAM et de la maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke, il siège à divers conseils d’administration.

Photo : Victor Diaz Lamich
Photo : Victor Diaz Lamich

Marie-Anne Alepin

Conseillère

Comédienne, productrice et metteure en scène, Marie-Anne Alepin est diplômée en théâtre professionnel du Cégep de St-Hyacinthe. Elle détient également une mineure en études classiques et une majeure en histoire de l’Université de Montréal. Depuis 1999, elle est directrice artistique et générale des Productions Kléos, qui ont présenté plus d’une dizaine de pièces dont certaines ont été vues par plus de 25 000 spectateurs.

Elle a foulé les planches notamment dans Florence et dans Zone de Marcel Dubé, dans La Chasse-Galerie et récemment elle jouait le solo, Toute Femme est une étoile qui pleure de Karim Akouche. Pour Salut Bonjour, elle a fait les chroniques Le Québec, une histoire de famille et elle a signé les entrevues dans le magazine 7 jours. En chanson, elle a participé à plusieurs tournées avec Loco Locass.

Elle a participé à l’organisation de nombreux événements comme le Moulin à Paroles, la Veillée Hommage à Parizeau ainsi que la Soirée Hommage Québecor 2017 et 2018. Elle a été à la barre de la direction générale du Mouvement national des Québécois et de la Fête nationale du Québec pour l’édition de 2017. Elle a été directrice des événements spéciaux au Parti Québécois et fait la production et la mise en scène des rassemblements nationaux durant la dernière élection.

Marie-Anne a également cofondé et animé Radio-dodo en 2017, dont l’initiative est parrainée par l’UNESCO et destinée aux enfants dans les zones de guerre en Syrie, au Mali et en Turquie. Vice-présidente générale à la SSJB de Montréal, elle est aussi présidente du Conseil d’établissement de l’école de la cadette de ses deux enfants et déléguée au Comité des parents de la CSDM.

France Langlais

Conseillère

Fonctionnaire municipale pour les logements sociaux et communautaires durant 30 années et aujourd’hui à la retraite, France Langlais siège sur divers conseils d’administration et œuvre dans l’organisation d’événements.

Secrétaire générale de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal depuis 2005, elle préside depuis quelques années à l’organisation du Prix Hélène-Pedneault et a participé, par le passé, à l’organisation d’une fête en l’honneur de Félix Leclerc et de la Marche mondiale des femmes.

André Vincent

Conseiller

André Vincent est président-directeur général d’Assomption Vie, l’une des plus importantes compagnies mutuelles d’assurance vie et de services financiers au Canada. Il compte plus de 30 années d’expérience en assurance vie et en services financiers.

Il a occupé différents postes de direction chez d’importants assureurs, soit la Great-West, Desjardins Sécurité Financière et Croix Bleue Medavie. Ses responsabilités ont inclus, à un moment ou un autre, la direction des ventes, du marketing, de l’administration, de la tarification, du service à la clientèle et de la planification stratégique. De 2000 à 2008, Monsieur Vincent a également travaillé comme consultant en recherche de cadres supérieurs. Ses clients œuvraient dans de multiples secteurs d’activités et étaient souvent des leaders canadiens ou globaux dans leur domaine.

Monsieur Vincent a étudié en sciences de l’administration et il détient une maîtrise en administration des affaires de l’Université Concordia. De plus, il a obtenu le titre d’assureur-vie agréé (AVA) au début de sa carrière. Grand passionné des arts et de la musique, Monsieur Vincent a suivi une formation musicale en composition, harmonie et instrument (saxophone) d’une école de musique privée de Montréal.

Son engagement communautaire est tout aussi remarquable. Monsieur Vincent siège au conseil d’administration de l’Institut atlantique de recherche sur le cancer. Il est également président du conseil d’administration de Placements Louisbourg. Il est président de la campagne actuelle de financement du Théâtre l’Escaouette et a été coprésident de la campagne de financement de Portage Atlantique. Il est également membre au conseil d’administration du Chœur Louisbourg.