Comment pouvons-nous, ensemble, ralentir, freiner,
puis renverser cette tendance ?

Ceci étant posé, on comprendra mieux pourquoi la Fondation pour la langue française
fait aujourd’hui appel à vous pour renverser cette tendance.

Comment inciter les canadiens de toutes origines à utiliser le français ?

Comment renforcer le goût de bien le parler et de bien l’écrire chez les natifs francophones comme chez les autres locuteurs ?

Comment faire valoir la culture qu’il porte et transporte ?

Et donc, le faire aimer ?

Voila pourquoi nos axes de développement se définissent comme suit :

Contribuer à la vitalité, à la qualité, au rayonnement
et à la pérennité de la langue française au Québec,
au Canada et ailleurs.

Promouvoir le français, langue commune, au Québec.
Améliorer la qualité de la langue parlée et écrite.
Soutenir la recherche sur la langue française et la culture francophone.
Contribuer à la francisation, langue et culture, des allophones.
  1. La langue française dans le monde, Observatoire de la langue française de l’Organisation internationale de la francophonie [OIF], Éditions Nathan, novembre 2014.
  2. Pour en savoir plus : le site de l’Office québécois de la langue française offre une excellente chronologie de la législation linguistique au Québec.
  3. spl.gouv.qc.ca, 2009, données recueillies le 30 décembre 2015.
  4. Termote, Marc, Payeur, Frédéric, et Normand Thibault, Perspectives démolinguistiques du Québec et de la région de Montréal 2006-2056, Office québécois de la langue française, septembre 2011.