Bulle linguistique no. 48

Croche

Depuis l’arrivée du français en terre d’Amérique, les Québécois ont étendu le sens de certains mots, car le contexte, la géographie et bien d’autres raisons justifiaient ce besoin. Voici un exemple d’un mot porteur de plusieurs significations.

Croche

Dans l’ensemble de la francophonie, le mot signifie :

  1. Adjectif: tordu, courbé comme un crochet

Exemples :

  • Le tableau sur le mur est croche.
  • Un nez croche ou crochu.

Au Québec, le terme s’est élargi et signifie : tout ce qui n’est pas comme il se doit.

Exemples

  • Une affaire croche (malhonnête)
  • Avoir les doigts croches (idem)

Et le terme s’est élargi et signifie :

  1. Substantif (nom) : faire un virage, un détour

Exemples :

  • Il a fait un croche par l’épicerie avant d’entrer à la maison.
  • La rivière fait un croche près du rang 3.

Et le terme s’est élargi et signifie :

  1. Adverbe : mal ou de travers

Exemples :

  • Le coiffeur lui a coupé les cheveux tout croche. (pas bien)
  • Après sa consommation d’alcool, il marchait croche. (tituber)
  • À la soirée familiale, son oncle parlait croche. (élocution difficile ou dire n’importe quoi)
  • Il pense croche. (avoir des pensées de nature sexuelle)
  • Après une nuit sans sommeil, elle se sent toute croche.  (se sentir mal dans sa peau)

Avec quelles significations avez-vous des atomes crochus?