Bulle linguistique no. 47

Beaucoup et Plusieurs

Est-ce que vous pensez que ces deux mots sont synonymes? Ont-ils vraiment une différence de significations, d’emplois, et si oui dans quels contextes? Voici quelques nuances reconnues dans la francophonie.

 

Beaucoup (adverbe)

Ce mot signifie : un grand nombre, une grande quantité.

Exemples

  • Beaucoup se présenteront au spectacle.
  • La grippe espagnole a fait beaucoup de victimes en 1918.
  • Ce projet l’emporte de beaucoup sur l’autre.

 

Plusieurs (pronom indéfini ou adjectif– toujours pluriel)

Ce mot signifie :  un nombre indéfini – supérieur à deux ou trois, mais peu élevé. Il s’emploie pour marquer un nombre restreint de personnes ou de choses. On peut le remplacer par différents ou divers.

Exemples

  • Plusieurs pensent aux temps d’avant la pandémie.
  • Nous l’avons rencontré à plusieurs reprises avant son départ.

 

On écrira et on dira : beaucoup de gens et non plusieurs gens.

Mais, au Québec, l’usage de beaucoup et de plusieurs se confond parfois. Plusieurs porte le sens de un grand nombre de et signifie un certain nombre.

Exemples

  • Plusieurs ont présenté leur candidature à ce poste.
  • La ville a pris plusieurs décisions au sujet de la gestion des déchets.

La nuance est mince, mais la nommer précise la différence.