Bulle linguistique no. 39

Affirmation ou Négation

҉

Avez-vous déjà observé la fréquence de la phrase négative tant à l’oral qu’à l’écrit?

L’effet de la négation accentue l’interdiction, le refus, sans nommer l’action attendue. « Ne mettez pas vos bottes sur le tapis » ne dit pas où les déposer. Si nous visons l’efficacité de nos communications, il nous incombe de préciser nos attentes. Nous pourrions transformer la phrase par : « Laissez vos bottes à l’entrée. »

Cependant, nous convenons que la négation s’impose, dans certains contextes, pour insister sur l’interdit. Mais, dans la mesure du possible, nous suggérons d’éviter la phrase négative.

 

Exemples :

 

Ne pas tenir sa promesse.

Manquer à sa promesse.

 

Ne pas observer un règlement.

Enfreindre, transgresser un règlement.

 

N’appuyez pas sur le bouton.

Interdit d’appuyer sur le bouton.

 

Ne pas accorder une permission.

Refuser une permission.

 

Voici un autre moyen de contrer la phrase négative : le recours aux préfixes in, , dis présente une option, malgré une certaine nuance.

 

Exemples :

 

N’est pas utile.

Est inutile.

 

N’est pas plaisant.

Est déplaisant.

 

Ne pas dire quelque chose.

Dissimuler quelque chose.

 

Nous avons souvent le choix entre la négation et l’affirmation.

À nous de choisir!