Bulle linguistique numéro 31

Avant que ou après que

Tout francophone ou francophile comprend le sens de ces deux expressions. Même si nous saisissons la signification, les temps de conjugaison sont parfois douteux.

Voici un moyen simple pour se souvenir :

Dans une phrase construite avec « avant que », l’emploi du subjonctif (présent ou passé) oblige; à l’opposé, avec « après que » l’indicatif s’impose. Il peut notamment s’agir, dans ce dernier cas, du présent, du passé composé, de l’imparfait, du futur, du futur antérieur ou autres temps de l’indicatif.

Exemples :

Avant que…

  • Présentez-vous au chevet de votre mère avant qu’il (ne)[1] soit trop tard.
  • Elle a abandonné la lecture du livre avant même qu’elle (ne)[2] l’ait terminée.

Après que…

  • Vous viendrez me voir après que vous aurez terminé la saisie du document.
  • Après que les parents seront partis, les enfants pourront écouter la musique à tue-tête.

 

[1] Le ne, dit explétif, est facultatif.

[2] idem