Résident ou résidant?

Bulle linguistique numéro 24

Quelle controverse autour de l’orthographe de ce mot! Les Québécois et les Français ont peine à s’entendent sur résident ou résidant. Voici quelques indications simples pour démêler le tout :

RÉSIDANT

Cette graphie possède deux significations :

  1. Le verbe (participe présent) : avoir son domicile en un lieu

Exemples :

  • En résidant à la cité universitaire, vous économisez argent et transport.
  • Les Québécois résidant à Paris pourront voter aux prochaines élections.
  1. Le nom

Exemples :

  • Les résidants de plusieurs secteurs de la région sont aux prises avec les inondations printanières.
  • Le ministère de la Sécurité publique a évacué une centaine de résidants par mesures préventives.

Cette graphie correspond aux modèles : participant, étudiant, habitant, correspondant, etc.

RÉSIDENT

Trois significations :

  1. Les personnes qui habitent une résidence, un immeuble.
  • Les résidents du Chenonceau, immeuble à copropriétés, ont choisi ce lieu pour sa quiétude.
  • Cette maison de retraite peut accueillir 50 résidents.
  1. En droit: une personne établie dans un autre pays que le sien.

Exemples :

  • Est-ce que vous êtes résidente permanente?
  • Plusieurs résidents guatémaltèques travailleront au Québec cet été.
  1. En médecine: ce mot désigne un médecin qui fait une spécialisation.

Exemples :

  • Le résident urgentologue vient de poser un diagnostic.
  • L’étudiant en pharmacologie termine sa résidence à l’hôpital cette année.

Note : Selon l’Office québécois de la langue française (OQLF), une personne résidant en un lieu donné peut s’écrire résident ou résidant. Par contre, l’Académie française recommande la graphie résident. Nous considérons donc les deux formes comme correctes. À vous de choisir!